Gestion des idées

En product management, la gestion des idées d’améliorations est un processus continu qui intervient tout au long du cycle de vie d’un produit. La gestion des idées occupe notamment une place centrale dans la définition de la roadmap produit.

Les nombreuses opportunités d’améliorations possibles doivent alors être identifiées, mesurées et priorisées en fonction de la stratégie et des objectifs de l’entreprise.

Chez Harvestr, nous fournissons aux product managers des solutions dédiées afin qu’ils puissent construire un processus robuste de gestion des idées. En capitalisant sur les feedbacks et la donnée client, nous vous aidons à construire une roadmap produit claire et efficace pour répondre aux besoins de vos utilisateurs.

Pour vous aider à mener à bien vos projets de product management, nous avons mis en place un guide dédié à la gestion des idées.

 

En quoi consiste la gestion des idées ?

La gestion des idées est une approche structurée pour générer et évaluer des idées qui servent de source d’inspiration au développement produit. Dans le métier du product management, la gestion des idées fait référence à un cadre systématique de collecte, d'analyse et de hiérarchisation des idées pour améliorer les produits existants ou en créer de nouveaux.

La gestion des idées est primordiale dans le développement de produits. Quelle que soit l’industrie ou le produit considéré, les opportunités d’améliorations sont nombreuses et elles évoluent en permanence. La capacité d’une entreprise à identifier et à mettre en pratique les bonnes idées au bon moment aura un impact direct sur son succès. Dans le contexte actuel où les sources d’informations et les flux de données sont toujours plus nombreux, la difficulté n’est pas de générer des idées d’amélioration mais plutôt de faire le tri. Les ressources des entreprises étant limitées, elles doivent être consacrées aux idées qui répondent le mieux aux objectifs stratégiques et aux besoins du marché, pour un effort raisonnable.

 

idea management

 

Pourquoi mettre en place des méthodes de gestion des idées ?

Comme le dit si bien Jack Welch, ancien CEO de General Electric, "il n’y a que deux sources d’avantage compétitif. La première est la capacité d’apprendre plus de ses clients, en allant plus vite que la compétition. La deuxième, c’est la capacité à transformer cet apprentissage en actions concrètes, en allant là aussi plus vite que la compétition."

La gestion des idées joue un rôle clé dans ce processus d’apprentissage qui permet de concevoir des produits qui répondent parfaitement aux besoins du marché, plus vite que ses concurrents. Il est donc nécessaire de mettre en place les bonnes méthodes de gestion des idées pour construire la roadmap produit. Quand elle est réussie, la gestion des idées permet alors d’identifier les opportunités d’améliorations répondront aux besoins clients et aux objectifs stratégiques fixés. La mise en place d’une méthode de gestion des idées a donc un impact direct sur le succès des produits développés par une entreprise.

 

Qui se charge de la gestion des idées en product management ?

Pour gérer l’afflux d’idées inhérent à tout processus de développement de produit, il convient de centraliser les idées. C’est une des missions du product manager. Il est chargé d’organiser les idées en opportunités d’améliorations et en projets qu’il devra ensuite prioriser dans sa roadmap produit.

Pour décharger l’équipe produit d’un travail parfois chronophage, la gestion des idées peut également être décentralisée. Les équipes support, ventes et relation client peuvent par exemple effectuer leur propre synthèse des idées qui peuvent contribuer au développement produit. Etant au contact quotidien des clients, ces équipes sont tout à fait légitimes et compétentes pour organiser les besoins clients en opportunités d’améliorations qu’elles estiment pertinentes. Leur connaissance métier peuvent faire gagner un temps considérable dans l’analyse et le tri des idées, avant de passer la main au product manager.

 

gestion des idées

 

Comment mettre en place une idée de produit innovante ?

Mettre en place des objectifs SMART

Tout processus de développement produit commence par la définition d’objectifs clairs, on parle aussi d’objectifs SMART. Les objectifs SMART sont des objectifs spécifiques, mesurables, atteignables, réalistes et temporels. En définissant ces objectifs, on fixe un cadre clair au développement produit. Et c’est en ayant ce cadre à l’esprit que le product manager peut être à même de décider si une idée peut être retenue comme valable dans le cadre du développement produit à l’œuvre.

Ces objectifs doivent permettre de réaliser sa vision produit, c’est-à-dire la mission que l’entreprise souhaite achever sur le long-terme pour résoudre un problème majeur qui se pose à son marché. La mission donne elle aussi un cadre de référence aux idées qui sont évaluées. C’est le rôle du product manager de s’assurer que chaque idée prise en compte entre bien dans ce cadre de long-terme. Dans les tous premiers mois du développement de la célèbre messagerie collaborative Slack, son PDG Steward Butterfield a rédigé un article pour résumer la mission de l’outil qu’il était en train de développer, dont le titre évocateur était : “Ici on ne vend pas des selles”. Il y évoque son ambition, à travers Slack, de “transformer les organisations”, en rendant leurs employés plus productifs et maîtres de l’information qui circule dans l’entreprise. Cette mission est donc un moyen d’inclure ou d’exclure les idées d’amélioration produit en fonction de leur contribution à cette même mission.

Recueillir et centraliser des idées

Une fois ce cadre fixé, le product manager peut commencer à recueillir et centraliser les idées et opportunités d’amélioration qui permettront de répondre à la mission et aux objectifs. Ces opportunités d’amélioration ont plusieurs origines et viennent en général :

  • d’idées en interne du product manager ou de ses collaborateurs
  • des utilisateurs via les équipes qui sont en contact direct avec ces derniers (service support, les départements en charge ventes et de la relation client)
  • des utilisateurs sollicités directement par l’équipe produit à travers des questionnaires, des enquêtes de satisfaction produit ou encore lors de tests utilisateurs
  • de la concurrence et des évolutions du marché dans laquelle l’entreprise se situe
  • des données sur l’utilisation du produit quand elles sont collectées (cet enjeu de la donnée produit sera abordé de façon détaillée dans une partie distincte)

Pour être le plus efficace et pertinent possible, il est nécessaire d’utiliser un outil de centralisation d’idées. Chez Harvestr, nous proposons des intégrations avec différentes solutions telles que Slack, Zendesk et Salesforce pour consolider les idées et feedbacks des clients et des collaborateurs.

Évaluer la faisabilité des idées et prioriser

Vient ensuite la priorisation des idées. Pour réussir son développement produit, le product manager doit évaluer les idées à sa disposition et les prioriser à partir des bons critères. Une idée soumise par un client historique important n’aura par exemple pas la même valeur qu’une idée venant d’un utilisateur qui essaye gratuitement le service depuis seulement quelques jours.

Pour mener à bien cette phase de priorisation des idées, voici une typologie de critères pouvant être utilisée :

Critères de priorisation des idées d’amélioration produit

Catégorie

Exemples de critères

Stratégie/vision

Contribution à la vision produit, à la roadmap, aux objectifs stratégiques

Demande

Nombre d’utilisateurs ayant exprimé un intérêt pour cette opportunité, caractéristique de ces utilisateurs (clients importants, utilisateurs réguliers)

Impact produit

Impact sur l’usage du produit, sur les frustrations de mes utilisateurs, sur l’expérience utilisateur globale

Impact commercial

Impact sur les ventes, sur le prix, sur la signature d’un nouveau contrat

Coûts

Coûts de développement, variation de la complexité technique du produit, coûts de maintenance

 

A partir de ces critères, le product manager peut alors établir un tableau de scoring pour classer les idées en fonction de leur pertinence. Cet outil d’aide à la décision facilite la construction de la roadmap produit et permet de faire adhérer le reste de l’entreprise aux choix qui sont faits.

Garder en tête la satisfaction client

Autre point incontournable dans toute bonne gestion des idées, vous devez garder à l’esprit que la satisfaction client doit être au cœur de votre stratégie de développement produit. Recueillir des tas d’idées peut être grisant au premier abord, mais si ces idées n’entrent pas en corrélation avec vos objectifs de satisfaction client, il ne sert alors à rien de les prendre en compte.

Recueillir des feedbacks et réitérer

Afin de minimiser le risque d’échec d’une idée retenue, une bonne pratique consiste à tester rapidement cette idée à moindres frais. On peut pour cela utiliser le modèle du MVP (Minimum Viable Product). Inspiré de la méthodologie Design Thinking, le Minimum Viable Product est le prototype le plus fidèle et le moins coûteux qu’on puisse faire tester à de vrais utilisateurs pour valider ses hypothèses. Une fois les tests effectués, on peut alors itérer à partir des retours de ses utilisateurs pour faire évoluer l’idée dans la bonne direction. Une fois ce travail effectué, l’idée aboutie peut alors être développée avec davantage de confiance puisqu’elle aura été validée à priori par de vrais utilisateurs.

Chez Harvestr, nous proposons des solutions pour centraliser les feedbacks clients et capitaliser sur cette information pour identifier les idées les plus prometteuses. Grâce à notre service, les product managers peuvent désormais capitaliser sur les feedbacks clients et trouver de nouvelles idées à inclure dans leur développement de produit.